Ce projet visait à comprendre pourquoi une proportion anormalement élevée d’étudiants.es au doctorat, soit entre 40 et 60 %, abandonnent leur programme d’études.

Les résultats obtenus et leur interprétation permettent de conclure que l’anxiété, le perfectionnisme et la procrastination sont des facteurs importants dans la compréhension de la motivation et la persévérance au doctorat. Ce sont aussi des facteurs modifiables.

Il apparaît donc pertinent pour les doctorants.es de reconnaître comment ces facteurs sont liés et interviennent dans leur motivation, leur sentiment d’efficacité personnelle et, ultimement, leur persévérance. Il importe aussi pour les directeurs et directrices de thèse de reconnaître quels sont les signes d’anxiété, de perfectionnisme et de procrastination chez les étudiants.es, puis de discuter ouvertement de leur impact avec ceux-ci. Les directeurs et directrices de thèse peuvent contribuer à la persévérance des doctorant.es en améliorant la qualité de leur alliance avec eux. En tant qu’institution, l’université peut elle aussi contribuer à diminuer l’anxiété, le perfectionnisme et la procrastination des doctorants.es en reconnaissant les caractéristiques et les défis particuliers à ce cycle d’études. Elle peut formuler une offre de services spécifiques ciblant ces thèmes à l’intention des doctorant.es, à celle des directeurs et directrices et à celle des autres membres de la communauté universitaire qui interagissent avec les étudiants.es.

Ainsi, la principale piste de solution pour favoriser le bien-être, la motivation et la persévérance au doctorat repose sur la sensibilisation des doctorants.es et des directeurs et directrices aux impacts néfastes de l’anxiété, du perfectionnisme et de la procrastination dans le cadre des études doctorales.

En contribuant à augmenter la persévérance au doctorat, le présent projet a la possibilité d’augmenter le nombre de thèses doctorales achevées, et ainsi, d’apporter une contribution unique à l’avancement des connaissances dans différents domaines et de faire croître l’innovation et le développement scientifique dans la société québécoise.

Main researcher
Geneviève Belleville, Université Laval

Summary

Research report

Appendices

Call for proposals

Deposit of the research report: August 2021