La présente recension des écrits scientifiques répond au besoin de mieux connaitre quelles approches et pratiques d’enseignement sont les plus susceptibles de favoriser le développement des compétences en littératie (volets : oral, lecture et écriture) des élèves présentant une déficience intellectuelle moyenne à sévère (DI-MS).

Elle précise ce que ces jeunes peuvent apprendre selon les groupes d’âge préscolaire, primaire et secondaire. Elle décrit les impacts des pratiques d’enseignement en littératie au regard des caractéristiques de ces jeunes, dont ceux utilisant un système alternatif de communication autre que la parole, ainsi que l’apport des pratiques d’enseignement intégrant le numérique.

Les écrits recensés, en quasi-totalité anglophones et à propos du volet lecture, montrent l’absence d’approches-théories sur l’apprentissage du langage. Ce constat a des conséquences sur la compréhension et les actions des acteurs (praticiens et chercheurs) intéressés à mettre en place des conditions d’enseignement favorisant le développement des compétences en littératie. Seules les synthèses d’organismes nationaux (p. ex. National Reading Panel, 2000) servent d’assises empiriques.

L’analyse de ce corpus d’écrits scientifiques suggère que les élèves ayant une DI-MS bénéficient de pratiques ou de programmes d’enseignement en littératie. Ceux-ci peuvent apprendre des compétences en littératie lorsqu’ils ont accès à des pratiques d’enseignement de qualité. Il en est de même lorsque ces pratiques d’enseignement intègrent des outils numériques. Enfin, les élèves, qui utilisent un système alternatif de communication autre que la parole, bénéficient aussi de ces pratiques d’enseignement. Cet enseignement est de qualité, lorsqu’il est explicite, ciblé, flexible, adapté, individualisé et intensif.

L’absence de recherche en enseignement concernant le volet oral (objet d’apprentissage) et le volet écriture laisse les enseignants, praticiens ou chercheurs sans réponse. L’absence de recherche en francophonie souligne les défis à relever en recherche et en développement de compétences par de pratiques d’enseignement en littératie de qualité, celles éprouvées par la recherche.

Chercheure principale

André C. Moreau, Université du Québec en Outaouais

Résumé 

Rapport de recherche 

Appel de propositions 

Dépôt du rapport de recherche : janvier 2021