Responsable : 
Sachetelli, Sébastien

Établissement : 
Collèges

Année de concours : 
2021-2022

Le présent projet porte sur l’encapsulation de bactérie dans des billes d’alginate et de chitosane dans le but d’augmenter leur persistance dans le sol pour la bioremédiation. La remédiation de contaminants dans des sols à l’aide de bactéries, combiner avec des plantes pour les cations métalliques, présente une perspective plus efficace et écologique dans la réduction des effets négatifs de ces composantes sur les écosystèmes. Par contre, un problème de cette technique est la persistance des bactéries dans le sol. Souvent les conditions climatiques et autres facteurs diminuent la population bactérienne, réduisant ainsi leur efficacité. Ce projet vise donc deux objectifs. Premièrement, nous voulons encapsuler notre souche la plus performante dans des billes d’alginate ou de chitosane pour vérifier lequel des deux composants offrira le meilleur taux de relâchement à long terme et une meilleure persistance de nos bactéries dans le sol. Pour ce faire, des tests en pot seront faits en premier lieu afin de mesurer ces deux paramètres. Dans un deuxième temps, nous testerons la meilleure formulation in situ pour leur efficacité à augmenter le potentiel de nos bactéries à décontaminer des sols. Les résultats obtenus depuis les trois dernières années nous démontrent l’efficacité de notre méthode. En encapsulant nos bactéries, nous voulons davantage augmenter cette efficacité, mais surtout augmenter la durée d’action de nos bactéries. À la fin de ce projet, nous devrions avoir une formule de décontamination des sols accrue, ce qui permettra une efficacité optimale sur le terrain et l’utilisation de la technique à plus grande échelle.