Responsable : 
François Vincent

Établissement : 
Université du Québec en Outaouais (UQO)

Année de concours : 
2021-2022

Partenariat

Ministère de l'Éducation | Ministère de l'Enseignement supérieur

Action concertée : Programme de recherche en littératie

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l’Éducation (MEQ)

1. Résumé du projet

L’articulation de l’enseignement de la grammaire et des compétences disciplinaires est, en français, une proposition didactique soutenue par la recherche (Chartrand et Boivin, 2005; Boivin et Pinsonneault, 2014). C’est d’ailleurs dans cette logique de la Progression des apprentissages du secondaire (MELS, 2011) a été conçue. Pourtant, les personnes enseignantes continuent de planifier et d’enseigner les différents domaines du français de manière parallèle (Chartrand et Lord, 2010). Est-ce parce que les différents champs didactiques évoluent aussi en silos (Schneuwly, 2007) ? Ou que les enseignants manquent de données de recherche et de formation pour déterminer comment tisser des liens notamment entre l’enseignement de la langue et celui des textes ? Quelques recherches ont déjà porté sur le développement de dispositifs articulant l’enseignement de l’écriture et celui de la grammaire (Boivin et Pinsonneault, 2018; Vincent, 2014), mais beaucoup moins sur celui de la lecture et de la grammaire (Biao, 2020). Si des formes courtes ont déjà été analysées (slam, poésie), jamais cela n’a été proposé à l’aide de textes authentiques longs, comme les œuvres de littérature jeunesse.

Ce projet de recherche a comme objectif général de coconcevoir avec des enseignantes des dispositifs didactiques exploitant des oeuvres de littérature jeunesse pour articuler l’enseignement de la lecture et de la grammaire, de mettre à l’essai ces dispositifs et d’en évaluer les retombées sur l’apprentissage par des élèves du 1er cycle du secondaire de notions et concepts, sur leur compétence à lire et à apprécier des œuvres littéraires et sur leur rapport à la grammaire et à la lecture littéraire. Pour y arriver, nous mettrons en place une méthodologie d’ingénierie didactique collaborative de deuxième génération (Dolz et Lacelle, 2017). Nous travaillerons en collaboration avec des personnes enseignantes (n=12) de quatre équipes-niveaux (deux en première secondaire, deux en deuxième secondaire) des centres de services scolaires des Portages-de-l’Outaouais et de la Jonquière. Des données seront collectées à chaque étape du développement du dispositif (planification, mise à l’essai, évaluation). Les équipes-niveaux coconstruiront un dispositif didactique et le piloteront auprès de leurs élèves (n = 900). Celui-ci sera ensuite piloté au sein des classes de l’autre CSS, afin d’en valider la transférabilité. En plus des outils de collecte auprès des enseignants (verbatims des séances de coconstruction, synopsis des pilotages, entrevues enseignantes post-pilotage), nous collecterons des informations auprès des élèves (questionnaire de savoirs et de rapport à la lecture et à la grammaire, focus group d’élèves). Cette recherche permettra de décrire la démarche de coconstruction, ainsi que la mise à l’essai. Elle permettra d’évaluer des dispositifs didactiques, mais également de conceptualiser l’articulation grammaire-texte dans un contexte de lecture d’œuvres longues, ici des œuvres de littérature jeunesse. Elle permettra également, dans une perspective scientifique, de proposer des modalités d’évaluation des dispositifs en prenant également en compte la perspective des élèves, par leurs acquisitions de savoirs, leur développement de compétence et leur rapport à la grammaire et à la lecture littéraire.

2. Cochercheurs et cochercheuses

Nom, Prénom

Biao, Agbélémiché Florent

Établissement

Université du Québec à Chicoutimi [UQAC]

Département

Sciences de l’éducation

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Nom, Prénom

Dezutter, Olivier

Établissement

Université de Sherbrooke

Département

Sciences de l’éducation

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Nom, Prénom

Marcotte, Sylvie

Établissement

Université du Québec en Outaouais [UQO]

Département

Département des sciences de l’éducation

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Nom, Prénom

Vincent, François

Établissement

Université du Québec en Outaouais [UQO]

Département

Sciences de l’éducation

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse  universitaire

3. Appel de propositions

Pour consulter l’appel de propositions, cliquez ici.

Le projet de recherche est d’une durée de 3 ans et le rapport final est attendu pour le 1er novembre 2024.