Responsable : 
Anila Fejzo

Établissement : 
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Année de concours : 
2020-2021

Partenariat

Ministère de l'Éducation | Ministère de l'Enseignement supérieur

Action concertée : Programme de recherche en littératie

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

1. Résumé du projet

La présente étude vise à élaborer un dispositif didactique de développement du vocabulaire axé sur la conscience morphologique (Obj.1); mettre à l’essai ce dispositif (Obj.2); et évaluer ses retombées sur le vocabulaire et la compréhension en lecture chez des élèves allophones des 2e et 3e cycles du primaire (Obj.3.a) ainsi que sur les pratiques d’enseignement du vocabulaire des enseignants participants (Obj.3.b).

Cette étude est une recherche collaborative avec une méthodologie mixte qui sera menée auprès d’élèves des 2e (n ≈ 100) et 3e cycles (n ≈ 100) de deux écoles francophones à forte proportion d’élèves allophones réparties en deux milieux socio-économiques, moyen et défavorisé, de la grande région de Montréal. Les enseignants qui travaillent auprès de ces élèves (n ≈ 20) participeront également à l’étude.

Pour atteindre les objectifs, la 1e année du projet sera consacrée à l’élaboration du dispositif de développement du vocabulaire axé sur la conscience morphologique, notamment sur la formation des mots (ex., s’é-poumon-er) lors de cinq rencontres (Obj.1). À chaque rencontre, les enseignants seront tout d’abord amenés à acquérir des connaissances morphologiques et, par la suite, à les transférer dans l’élaboration d’activités à réaliser dans leur classe. Lors de la 2e année, les enseignants implanteront le dispositif  dans leurs classes (Obj.2). Un retour réflexif sur l’implantation du dispositif aura lieu à quatre reprises durant cette année. De plus, pour documenter la fidélité de l’implantation du dispositif didactique, les intervenants enregistreront la réalisation de deux séances dans leurs classes.

Afin d’évaluer les retombées du dispositif chez les élèves participants (Obj.3.a), des mesures de vocabulaire, de la compréhension en lecture, de la conscience morphologique et de la lecture des mots seront prises au début et à la fin de la 2e année du projet. Des tests standardisés et expérimentaux seront administrés à cet effet. Des analyses de variance à mesures répétées permettront de comparer les résultats des participants à deux temps (prétest et post test) en fonction de la langue parlée à la maison, du sexe et du milieu socioéconomique.

Quant à l’impact sur les pratiques enseignantes, un questionnaire sur les pratiques d’enseignement du vocabulaire sera adressé aux enseignants au début de la première année du projet et une entrevue semi-dirigée bâtie à partir de l’analyse des retours réflexifs et des séances enregistrées à la fin de la 2e année. L’analyse de contenu de ces données permettra de comprendre si et comment le projet a permis d’améliorer leurs pratiques d’enseignement du vocabulaire (Obj.3.b).

Lors de la 3e année, les chercheurs et les enseignants réfléchiront et participeront à des stratégies de diffusion des résultats et de transfert des connaissances acquises dans ce projet dans les milieux scolaire et scientifique.

En conclusion, nos résultats permettront d’informer les milieux scolaire et scientifique sur une piste didactique visant à soutenir le développement de la littératie chez les élèves les plus vulnérables des 2e et 3e cycles du primaire. Également, le projet pourrait proposer une démarche de formation et d’amélioration des pratiques enseignantes en lien avec le vocabulaire.

2. Cochercheurs et cochercheuses

Nom, Prénom Cochercheur

Côté, Marie-France

Institution

Université du Québec à Montréal

Département

Didactique des langues

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom Cochercheur

Fejzo, Anila

Institution

Université du Québec à Montréal

Département

Didactique des langues

Statut en recherche

Chercheuse principale

Nom, Prénom Cochercheur

Gonnerman, Laura

Institution

Université McGill

Département

School of Communication Sciences and Disorders

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom Cochercheur

Laplante, Line

Institution

Université du Québec à Montréal

Département

Didactique des langues

Statut en recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

3. Appels de propositions

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d’une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 190 448 $ et le rapport de recherche est attendu pour le 31 octobre 2022.