Responsable : 
Varin, Charles

Établissement : 
Collèges

Année de concours : 
2021-2022

La recherche fondamentale et le développement industriel en nanotechnologie font face à des défis de taille en poussant la miniaturisation aux frontières de la science. Ces champs d’activités s’appuient, entre autres, sur la modélisation informatique et l’avancement des connaissances en nanophotonique le domaine scientifique qui traite des interactions entre la lumière et la matière aux échelles nanométriques pour assister la conception, le développement et la manufacture des technologies actuelles et futures. Mais les progrès en recherche et dans l’industrie mettent en évidence les limites de la théorie électromagnétique traditionnelle (milieux continus) et des méthodes de simulation qui en découlent. De nouveaux cadres théoriques et outils de modélisation doivent être développés afin de décrire adéquatement les effets de propagation électromagnétique (interférence, diffraction, etc.), tout en tenant compte de la nature discrète de la matière et des phénomènes quantiques collectifs s’opérant à l’échelle atomique. Le projet proposé concerne le développement de ce type d’outils. Il s’inscrit dans la continuité du projet Microscopic Particle-in-Cell (MicPIC) amorcé à l’Université d’Ottawa sous la supervision du professeur Thomas Brabec (Chaire de recherche du Canada en photonique ultrarapide) et transféré au Cégep de l’Outaouais au cours des dernières années. Ce nouveau volet vise, notamment, à introduire les effets de structure de bande et certains comportements magnétiques.