Responsable : 
Corinne Gendron

Établissement : 
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Année de concours : 
2021-2022

Partenariat

Ministère de l'Énergie et Ressources naturelles

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier – II

1. Résumé du projet

Objectifs

L’objectif de cette recherche est de comprendre comment l’usage prévu d’un minéral et l’utilité sociale qu’en perçoit la population peuvent contribuer à son acceptabilité sociale, en particulier dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques. Plus largement, il s’agira de mieux comprendre les dynamiques de l’acceptabilité sociale des projets miniers visant des minerais critiques et stratégiques (MCS), afin d’assurer un cadre de développement cohérent avec les besoins et les préoccupations des acteurs du milieu.

Résultats attendus et retombées escomptées

Sur le plan des résultats, cette recherche, menée par une équipe regroupant des expertises complémentaires (géologie, sociologie, communication, sciences de la gestion, économie et droit) permettra d’abord de définir et d’évaluer l’utilité perçue comme facteur  d’acceptabilité sociale. Elle mettra en lumière les arguments utilisés pour promouvoir les MCS parmi les arguments utilisés dans les projets miniers traditionnels. Puis, cette recherche documentera la façon dont les communautés et les acteurs sociaux réagissent à ces  arguments, en révélant leurs préoccupations à l’égard de ces projets. Enfin, la recherche permettra d’inventorier les ententes conclues entre promoteurs de projets MCS et communautés autochtones et allochtones au Québec, et d’identifier les meilleures pratiques en matière d’acceptabilité sociale.

Au niveau des retombées, la recherche permettra tout d’abord aux promoteurs et exploitants miniers de mieux saisir les facteurs facilitant ou nuisant à l’acceptabilité sociale, et d’identifier les différentes conditions que les communautés peuvent poser pour accepter un développement minier de MCS. Les connaissances issues de la recherche permettront aussi à ces acteurs, ainsi qu’aux chaines de valeur
associées de mieux élaborer leurs arguments sur leur pertinence et leur image de marque. Les intervenants gouvernementaux, les administrations locales et les praticiens des relations avec les communautés pourront quant à eux mieux adapter à la réalité de terrain leurs documents et activités de communication, y compris en contexte autochtone, ce qui pourrait contribuer à ce que les processus de consultation publique soient plus axés sur les préoccupations des citoyens.

Pour les gouvernements, les résultats de cette recherche pourront aider à l’élaboration de meilleures politiques publiques, notamment dans la perspective du développement de la filière des batteries pour les véhicules électriques. Les communautés et les acteurs sociaux seront en mesure de mieux cerner les particularités des projets de MCS, de mieux comprendre les dynamiques de soutien et de contestation autour de ce type de projet, et de mieux définir les paramètres de leur participation à d’éventuelles démarches du développement minier.

Au terme de ce projet, les membres de l’équipe pourront mettre à jour leurs travaux précédents qui se cristallisent autour de l’élaboration d’un tout premier outil d’évaluation des risques miniers.

Nos partenaires (l’Association de l’exploration minière du Québec, l’Association Minière du Québec et le Conseil cri sur l’exploration minérale), quant à eux, pourront compter sur trois rapports synthétisant les résultats clés de la recherche et un guide à l’attention des praticiens des relations avec les communautés du secteur minier. Ils seront donc mieux outillés dans leur rôle d’intermédiaire entre les promoteurs et les acteurs sociaux, dont les communautés autochtones.

2. Équipe de recherche

Équipe de recherche

NOM, PRÉNOM
INSTITUTION
NOM, PRÉNOM

Gendron, Corinne

INSTITUTION

Université du Québec à Montréal [UQAM]

NOM, PRÉNOM

Durand, Suzanne

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi- Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Jébrak, Michel

INSTITUTION

Université du Québec à Montréal [UQAM]

NOM, PRÉNOM

Krolik, Christophe

INSTITUTION

Université Laval

NOM, PRÉNOM

Yates, Stéphanie

INSTITUTION

Université du Québec à Montréal [UQAM]

NOM, PRÉNOM

Lehmann, Valerie

INSTITUTION

Université du Québec à Montréal [UQAM]

NOM, PRÉNOM

Mathieu, Lucie

INSTITUTION

Université du Québec à Chicoutimi [UQAC]

NOM, PRÉNOM

Friser, Alice

INSTITUTION

Université du Québec en Outaouais [UQO]

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans et le montant total octroyé est de 260 000 $.