Le problème de transfert entre l’arithmétique enseignée au primaire et l’algèbre du secondaire est bien connu pour les chercheurs. Le domaine de didactique des mathématiques a accumulé une quantité importante d’information quant à la théorisation sur le sujet et aux pratiques d’enseignement.

Les jeunes élèves ont un potentiel important dans le développement de la pensée algébrique non exploité par l’enseignement régulier.

Notre projet avait l’objectif d’analyser l’information scientifique disponible sur des approches et des pratiques efficaces et la synthétiser sous forme de recommandations concrètes. Nous avons analysé plus de 126 articles scientifiques rigoureusement sélectionnés. Nous avons identifié trois approches globales au problème de la rupture arithmétique-algèbre; formulé neuf recommandations visant les changements désirables dans l’enseignement des mathématiques au primaire et au préscolaire pour remédier à cette rupture; documenté et exemplifié les pratiques efficaces en formation de la pensée algébrique chez les jeunes élèves; préparé un guide explicatif au sujet des recommandations et des pratiques d’enseignement.

Nos données suggèrent que les jeunes élèves ont un potentiel important dans le développement de la pensée algébrique non exploité par l’enseignement régulier. Nos recommandations sont, en général, alignées avec le Programme de formation de l’école québécoise.

Toutefois, les changements des pratiques enseignants nécessitent une formation des professionnels du domaine de l’éducation ainsi qu’une révision du matériel éducatif. Plus de recherche est nécessaire pour étudier la possibilité d’intégration complète des pratiques nouvelles au sein de l’enseignement de l’arithmétique.

Chercheure principale

Elena Arkhipova, Université du Québec en Outaouais

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : novembre 2019