Virginia Rosales Orquera

Stagiaire posdoctorale en management
HEC Montréal

Publication primée : The impostor syndrome: language barriers in organizational ethnography

Publiée dans : Journal of Organizational Ethnography

Résumé

L’ethnographie organisationnelle s’est considérablement développée. Alors que la langue est une composante importante, les défis associés aux barrières linguistiques sont rarement abordés. L’article de Virginia Rosales Orquera ouvre une discussion en s’appuyant sur l’expérience de l’auteure en tant qu’étudiante au doctorat. La publication examine le processus de recherche illustrant les barrières linguistiques rencontrées parallèlement à l’apprentissage de la langue locale. Elle appelle à la prise de conscience de l’influence des compétences linguistiques de l’ethnographe et montre l’importance d’en discuter par rapport à la façon dont nous enseignons et apprenons l’ethnographie, la pratique de la recherche et la diversité dans le milieu universitaire.