Responsable : 
Suzanne Garon

Établissement : 
Université de Sherbrooke

Année de concours : 
2020-2021

Action concertée – Programme de recherche sur les personnes aînées vivant des dynamiques de marginalisation et d’exclusion sociale

Volet – Projet de recherche

Partenaires :

  • Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH)
  • Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)
  • Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)
  • La Société d’habitation du Québec (SHQ)

1. Résumé du projet

Le vieillissement rapide de la population demande que des ajustements soient apportés dans pratiquement tous les secteurs de la société, et ce, dans tous les milieux (urbains, semi-urbains, ruraux) (Organisation mondiale de la Santé [OMS], 2015). L’adaptation des municipalités rurales au vieillissement de la population demeure toutefois peu documentée dans le champ de la gérontologie sociale au Québec. Nous en savons très peu quant aux initiatives mises en place par ces municipalités afin de répondre aux besoins de leur population vieillissante et favoriser la rétention des aînés sur leur territoire. Identifier les leviers et les obstacles au « vieillir chez soi » en milieu rural est essentiel afin de permettre aux aînés de demeurer le plus longtemps possible dans leur communauté et éviter que ces derniers ne migrent vers les grands centres. S’intéresser à la réalité des municipalités rurales est d’autant plus important que vieillir dans ces milieux place les aînés davantage à risque de vivre des dynamiques de marginalisation et d’exclusion sociale. En effet, si le seul fait d’avancer en âge rend les aînés plus vulnérables à l’exclusion, certaines caractéristiques propres à ces milieux accentuent inévitablement ce phénomène (Conseil des aînés, 2014).

En mobilisant les concepts du « vieillir chez soi » (OMS, 2015) et de l’exclusion sociale au grand âge (Walsh, Scharf et Keating, 2017), ce projet de recherche entend contribuer à la création d’environnements plus inclusifs pour les personnes aînées (axe 3, besoin 3.3). Cette étude vise plus spécifiquement à documenter comment les municipalités rurales s’adaptent au vieillissement de leur population et à répondre aux trois questions suivantes :

  1. Comment les municipalités rurales tentent-elles de favoriser la rétention des personnes aînées sur leur territoire ? Dans quelle mesure se préoccupent-elles des groupes d’aînés plus à risque de vivre de l’exclusion sociale ?
  2. Quelles pratiques ont été mises en place dans ces municipalités afin de favoriser la rétention des aînés ? Quels sont les résultats probants de ces pratiques ?
  3. Quels sont les besoins des aînés vivant en milieu rural ? Comment les municipalités rurales pourraient-elles mieux y répondre ?

La méthode de l’étude de cas multiples (Yin, 2018) sera retenue et une stratégie d’échantillonnage intentionnelle (Patton, 2015) adoptée afin de sélectionner les neuf cas sur lesquels portera cette étude. L’échantillon composé réunira des municipalités rurales (3000 habitants et moins) provenant de trois MRC et trois régions différentes. La collecte de données se déroulera en trois temps: nous effectuerons d’abord une revue des principaux écrits existants et dresserons un portrait de chacune des municipalités étudiées, puis réaliserons des entrevues individuelles et de groupe avec deux groupes d’acteurs : 1) des responsables de projets aînés (élus, acteurs politiques, intervenants) ; et 2) des personnes aînées (65 ans et plus). Nous chercherons à rencontrer cinq participants du premier groupe et 10 du second dans chaque municipalité pour un total de 135 participants. Une attention particulière sera portée à recueillir le point de vue d’aînés plus à risque de vivre des dynamiques d’exclusion sociale tout au long de cette étude.

2. Chercheurs et collaborateurs

Cochercheurs

Nom, Prénom

Garon, Suzanne

Institution

Université de Sherbrooke

Département

École de travail social

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom

Lacroix, Isabelle

Institution

Université de Sherbrooke

Département

École de politique appliquée

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom

Levasseur, Mélanie

Institution

Université de Sherbrooke

Département

École de réadaptation

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom

Roy, Philippe

Institution

Université de Sherbrooke

Département

École de travail social

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Aucun collaborateur

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 147 861 $ et le rapport de recherche est attendu pour le 15 février 2024.