Responsable : 
Bruno Bussière

Établissement : 
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

Année de concours : 
2019-2020

Partenariat

Ministère de l'Énergie et Ressources naturelles

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier – II

1. Résumé du projet

L’industrie minière fait face à plusieurs défis hydrogéotechniques associés à l’entreposage des résidus miniers. Pour réduire les risques associés à la stabilité physique des ouvrages, on propose de plus en plus de réduire la quantité d’eau avant la déposition en filtrant les résidus. En parallèle, la tendance actuelle veut qu’un nombre croissant de projets miniers se développent dans les hautes latitudes du
Canada et du Québec en particulier. Ainsi, il devient impératif de développer les connaissances reliées au comportement hydrogéotechnique des aires d’entreposage des résidus miniers filtrés situés en conditions nordiques.

Objectif

L’objectif principal du projet est de comprendre le comportement thermohydrogéotechnique du parc à résidus miniers filtrés de Mine Raglan. Le parc à résidus miniers filtrés de Mine Raglan offre une opportunité unique d’apprendre sur le comportement thermohydrogéotechnique de ce type d’empilement, puisque Mine Raglan a été l’une des premières mines à l’échelle mondiale en 1997 à se tourner vers cette technologie. Pour atteindre l’objectif principal du projet, les propriétés physiques, hydrogéologiques, thermiques et mécaniques des résidus miniers filtrés de la mine Raglan seront d’abord évaluées au laboratoire. Ensuite, des outils d’auscultation seront utilisés afin de quantifier l’ampleur et l’évolution dans le temps des déformations à la surface et dans la structure d’entreposage des résidus filtrés de Raglan. Dans un troisième temps, le comportement thermique, hydrogéologique et mécanique de l’aire d’entreposage des résidus filtrés de la mine Raglan sera analysé à l’aide de modélisations numériques afin d’interpréter les observations sur le terrain et d’identifier les principaux facteurs d’influence sur les déformations à long terme. La dernière étape consistera à proposer des lignes directrices pour la conception de recouvrements miniers enconditions nordiques afin de prendre en compte des déformations à long terme dans le choix du mode de restauration.

Résultats attendus et retombées escomptées

Les principales retombées attendues de l’étude sont :

  1. Une amélioration des connaissances actuelles des propriétés des résidus miniers filtrés à l’état gelé et non gelé;
  2. Une augmentation du niveau de compréhension des mécanismes à l’origine des déformations à court et long terme dans les aires de stockage des résidus miniers filtrés et;
  3. Des propositions pratiques et une approche méthodologique pour l’intégration des déformations dans la conception des parcs à résidus filtrés et des méthodes de recouvrement.

Les développements scientifiques tirés de cette étude seront applicables aux autres sites (comme ceux d’AEM, également partenaire du projet) utilisant la technique des résidus filtrés en climat froid. Les résultats qui seront tirés de cette étude pourraient avoir un impact sur la façon de gérer les aires de stockage des rejets filtrés et de les restaurer.

2. Équipe de recherche

Équipe de recherche

NOM, PRÉNOM
INSTITUTION
NOM, PRÉNOM

Bussière, Bruno

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Côté, Jean

INSTITUTION

Université Laval

NOM, PRÉNOM

Pabst, Thomas

INSTITUTION

Polytechnique Montréal

NOM, PRÉNOM

Mbonimpa, Mamert

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Li, Li

INSTITUTION

Polytechnique Montréal

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans et le montant total octroyé est de 300 000 $.