Responsable : 
Carlos Ovalle-Ortega

Établissement : 
École Polytechnique de Montréal

Année de concours : 
2019-2020

Partenariat

Ministère de l'Énergie et Ressources naturelles

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier – II

1. Résumé du projet

Le développement de l’industrie minière dans le monde et l’épuisement des gisements de haute teneur engendrera des quantités de rejets miniers de plus en plus vastes. Une partie de ces rejets sont les roches stériles, qui peuvent atteindre environ trois fois le volume du minerai. Elles sont déposées dans des haldes qui atteignent plusieurs centaines de mètres de hauteur. Une alternative favorisant un développement minier durable et une économie circulaire consiste à valoriser une partie des stériles, en les utilisant pour la construction des ouvrages associés à la mine. Ceci peut permettre de réduire les coûts du projet et les impacts environnementaux. Les stériles peuvent avoir des propriétés hydrogéotechniques de très bonne qualité, faisant un excellent matériau pour construire des remblais et des digues. Toutefois, en raison de la taille surdimensionnée des grains, la caractérisation de leurs propriétés ne peut pas se faire suivant les méthodologies standards au laboratoire. Diverses techniques de mise à l’échelle ont été développées, mais aucune n’a été validée de façon satisfaisante. Ainsi, pour la conception des ouvrages en roches stériles, les ingénieurs utilisent souvent des paramètres rapportés dans la littérature pour des enrochements divers, ce qui force à considérer des critères conservateurs et implique une grande incertitude sur les valeurs des paramètres. En plus, le comportement des roches stériles à long terme et les effets des sollicitations environnementales extrêmes dues aux changements climatiques ont été très peu étudiés.

Objectif

L’objectif principal de ce projet est de développer des critères hydrogéotechniques et opérationnels afin d’augmenter la fiabilité des analyses du comportement à long terme des ouvrages en roches stériles.

Résultats attendus et retombées escomptées

Un vaste programme de caractérisation au laboratoire sera mené à l’aide des outils hors norme de grande taille. Due aux limitations de taille au laboratoire, des approches numériques multi-échelles en éléments discrets (DEM) seront développées et calibrées. Ceci permettra de proposer des expressions analytiques et un modèle de prédiction des propriétés des stériles, intégrés dans un code pour modéliser des ouvrages en roche stériles, tels que les haldes, les digues et les remblais. Ces travaux permettront de rendre disponible aux ingénieurs de la pratique des méthodes de calcul du comportement de ces matériaux, à partir d’essais de laboratoire sur des échantillons à l’échelle réduite. Ainsi, des paramètres plus crédibles permettront d’augmenter la fiabilité des analyses des risques à long terme des ouvrages en roches stériles.

Le projet sera mené étroite collaboration avec 4 compagnies minières très actives au Québec et ailleurs dans le monde : Rio Tinto Fer et Titane, Iamgold, Canadian Malartic et Agnico Eagle. Le support des partenaires est possible grâce à la pertinence du sujet et aux applications qui permettront de promouvoir le développement durable dans l’industrie. Les partenaires mettront leurs sites miniers aux besoins du projet, ce qui contribuera à consolider une équipe multidisciplinaire déjà très active au sein de l’Institut de Recherche en Mines et Environnent (IRME) depuis plus de 20 ans.

2. Équipe de recherche

Équipe de recherche

NOM, PRÉNOM
INSTITUTION
NOM, PRÉNOM

Ovalle-Ortega, Carlos

INSTITUTION

Polytechnique Montréal

NOM, PRÉNOM

Yniesta, Samuel

INSTITUTION

Polytechnique Montréal

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans et le montant total octroyé est de 300 000 $.