Responsable : 
Servant, Marc

Établissement : 
Université de Montréal

Année de concours : 
2021-2022

Les raisons biologiques expliquant pourquoi les cellules ne peuvent se défendre de façon innée à une infection virale demeurent toujours incomprises aujourd’hui. Un bon exemple de ce constat s’observe dans la présente pandémie ou certaines personnes se défendent bien alors que d’autres sont sévèrement atteintes. Nos données préliminaires nous laissent croire que nous avons identifié une protéine de type récepteur nommée « récepteur D de l’Interleukine 17; IL-17RD », laquelle s’opposerait à l’activation des voies biochimiques permettant la production de cytokines à activité antivirale, les interférons de type I et III. Par l’utilisation de techniques cellulaires, moléculaires et animales, ce programme de recherche vise ainsi à vérifier et comprendre l’importance biologique du récepteur IL-17RD dans la réponse antivirale innée.