Responsable : 
Abdelkabir Maqsoud

Établissement : 
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

Année de concours : 
2021-2022

Partenariat

Ministère de l'Énergie et Ressources naturelles

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier – II

1. Résumé du projet

Objectifs

Ce projet de recherche a pour objectifs d’adapter les techniques conventionnelles de restauration pour la réhabilitation des sites d’entreposage des rejets métallurgiques. De plus, dans le but de réduire les quantités de matériaux naturels provenant de bancs d’emprunt (qui peuvent être utilisés comme matériaux de construction de recouvrements pour la restauration des sites miniers), ce projet a également pour objectif de valoriser les matériaux issus du traitement de minerais en les intégrant comme matériaux de recouvrement et/ou comme liant dans la stabilisation des remblais en pâte cimentés.

Résultats attendus et retombées escomptées

Les résultats qui seront obtenus à l’issue de la réalisation de ce projet permettront d’une part la compréhension des phénomènes de transport hydrogéochimique à travers les matériaux entreposés au sein du site Quémont 2 et d’autre part de concevoir les scénarios les plus appropriés pour la restauration des sites d’entreposage des rejets métallurgiques ainsi que les digues qui les ceinturent. De même que ce projet permettra la valorisation des matériaux issus du traitement métallurgique comme matériaux de construction et comme liant pour la stabilisation des résidus et/ou le remblayage des galeries souterraines. Finalement, la compréhension des phénomènes de transport hydrogéochimique sera également mise à profit pour la conception de système de traitement passif qui sera couplé à la restauration pour que les effluents atteignent les normes imposées par la directive 019.

En termes de retombées, ce projet va permettre de mieux concevoir les modes de restauration, améliorer leur performance à long terme et ainsi éviter la contamination progressive des environnements situés à proximité des sites restaurés par ces techniques. De même qu’il vise à valoriser les matériaux issus du traitement métallurgique en les intégrant dans la construction des recouvrements ainsi que dans différents procédés industriels. De ce fait, ce projet aura un impact direct sur l’amélioration de l’environnement et sur la réduction de l’empreinte environnementale des activités minières en limitant les prélèvements des matériaux granulaires et en réduisant la taille des aires d’accumulation.

Les résultats qui seront issus de ce projet seront d’une grande utilité pour les compagnies minières québécoises qui sont confrontées aux problèmes de gestion et valorisation des rejets, aux consultants qui doivent proposer des solutions, et aux ministères qui doivent gérer les sites abandonnés générateurs de DMA.

Tous les résultats seront documentés et publiés dans des tribunes directement accessibles aux opérateurs miniers canadiens (conférences et revues scientifiques nationales et internationales). Ces travaux visent à permettre à l’industrie minière au Québec et au Canada, industrie très importante pour l’économie du pays, de demeurer un chef de file dans le domaine du développement minier écoresponsable.

L’organisme participant à ce projet est l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) en collaboration avec et l’École polytechnique de Montréal et en partenariat avec la Fonderie Horne – Compagnie Glencore.

2. Équipe de recherche

Équipe de recherche

NOM, PRÉNOM
INSTITUTION
NOM, PRÉNOM

Maqsoud, Abdelkabir

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Belem, Tikou

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Benzaazoua, Mostafa

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans et le montant total octroyé est de 300 000 $.