Responsable : 
Martin Lépine

Établissement : 
Université de Sherbrooke

Année de concours : 
2020-2021

Partenariat

Ministère de l'Éducation | Ministère de l'Enseignement supérieur

Action concertée : Programme de recherche en littératie

Volet : Projet de recherche-action

Partenaire : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

Table des matières

  1. Résumé du projet

1. Résumé du projet

Les auteurs de la Politique de la réussite éducative (MEES, 2017) rappellent toute l’importance du développement, au 21e siècle, des compétences en matière de littératie. Pour les élèves, ces compétences constituent le fondement sur lequel les apprentissages scolaires peuvent être intégrés tout en enrichissant leur qualité de vie (Hébert et Lépine, 2013; MEES, 2017). Dans ce contexte, le développement de compétences en littératie repose sur l’engagement d’une large communauté interprofessionnelle (Dezutter, Babin et Lépine, 2018). Bien que le Programme de formation (MEQ, 2001/MELS, 2006) précise que la compétence Apprécier des œuvres littéraires est le lieu d’orchestration et de synthèse des compétences à lire, à écrire et à communiquer oralement en français au primaire, il appert que les enseignantes rencontrent différents défis pour faire des œuvres littéraires un véritable objet de discussion en classe (Lépine, 2017). Les dispositifs didactiques réflexifs à l’oral qui favoriseraient les interactions sociales et langagières (comme les cercles de lecteurs) apparaissent peu présents aux trois cycles du primaire (Hébert et Lafontaine, 2012). En ce qui concerne la compétence à communiquer oralement, les enseignantes déclarent encore manquer de ressources et d’aisance pour enseigner l’oral, particulièrement lorsqu’il est articulé à la littérature (Émery-Bruneau et Brunel, 2017). Par conséquent, à la manière du besoin 4 identifié dans l’appel de projets, on peut se poser la question suivante : « Quelles pratiques enseignantes favorisant les interactions sociales en classe sont les plus susceptibles de développer les compétences en littératie au primaire? » Notre recherche-action vise donc à analyser les retombées d’un accompagnement d’une équipe interprofessionnelle d’actrices de changement en matière de littératie afin de bonifier les pratiques qui favorisent les interactions à l’oral dans des cercles de lecteurs d’œuvres littéraires en vue de développer des compétences en littératie chez les élèves du primaire. Pour ce faire, nous articulons le projet autour de cinq dimensions associées à la littératie (Dezutter et al., 2018) : 1) Le développement continu des compétences; 2) L’importance du rapport à l’écrit; 3) La qualité des situations de contacts avec l’écrit; 4) La qualité de l’environnement littératié; 5) Le rôle des différents acteurs de changement en matière de littératie. La recherche-action se déroulera dans deux écoles primaires de la Commission scolaire des Samares qui sont situées en contexte économique, social et culturel défavorisé. À la manière d’une recherche-action précédente (Blaser, 2017-2020) et en nous appuyant sur des travaux sur les communautés professionnelles (Saussez, 2015), nous souhaitons former quatre regroupements interprofessionnels : 1) l’équipe de recherche; 2) le comité restreint; 3) le collectif élargi; 4) les autres enseignantes des écoles. Dans ces regroupements, 12 enseignantes et 6 professionnelles seront sélectionnées comme actrices de changement en matière de littératie (N=18). Les apports principaux du projet proposé sont 1) d’analyser les retombées d’une approche intégrative dans le but de favoriser les interactions à l’oral susceptibles de développer les compétences en littératie des élèves du primaire, garçons et filles, et 2) de documenter le processus de mise en place d’une équipe interprofessionnelle qui a un impact sur les pratiques en littératie.

COCHERCHEURS ET COCHERCHEUSES

NOMPRÉNOMÉTABLISSEMENTDÉPARTEMENTSTATUT EN RECHERCHE
BlaserChristianeUniversité de SherbrookePédagogieChercheur ou chercheuse universitaire
DebeurmeGodelieveUniversité de SherbrookeEnseignement préscolaire et primaireChercheur ou chercheuse universitaire
DezutterOlivierUniversité de SherbrookePédagogieChercheur ou chercheuse universitaire
Emery-BruneauJudithUniversité du Québec en Outaouais [UQO]Sciences de l’éducationChercheur ou chercheuse universitaire
HétuSuzaneCommission scolaire des Samares [CSS]Services éducatifsAutre chercheur ou chercheuse, intervenant.e ou artiste
LavoieConstanceUniversité du Québec à Chicoutimi [UQAC]Sciences de l’éducationChercheur ou chercheuse universitaire
LépineMartinUniversité de SherbrookeEnseignement préscolaire et primaireChercheur ou chercheuse principal.e
NadeauMarie-FranceUniversité de SherbrookeEnseignement préscolaire et primaireChercheur ou chercheuse universitaire
NizetIsabelleUniversité de SherbrookePédagogieChercheur ou chercheuse universitaire
TremblayOphélieUniversité du Québec à Montréal [UQAM]Didactique des languesChercheur ou chercheuse universitaire

Appel de propositions

Pour consulter l’appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d’une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 221 540$ et le rapport de recherche est attendu pour le 31 octobre 2022.