Responsable : 
Claude Fortin

Établissement : 
Institut national de la recherche scientifique (INRS)

Année de concours : 
2021-2022

Partenariat

Ministère de l'Énergie et Ressources naturelles

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier – II

1. Résumé du projet

Ce projet vise à développer de nouveaux outils afin de mieux évaluer les impacts des activités minières sur les écosystèmes. En effet, il est fondamental de pouvoir quantifier et prédire ces effets afin d’assurer une gestion adéquate des milieux touchés. Les concentrations totales de contaminants dans l’eau sont souvent utilisées pour prédire le risque environnemental, mais elles ne reflètent pas nécessairement ce risque puisque de nombreux facteurs environnementaux peuvent atténuer ou exacerber les effets de ces contaminants. Nous proposons d’utiliser les biofilms comme indicateurs d’exposition et d’effets à ces contaminants. Le biofilm est un consortium d’algues, de bactéries, de champignons et de petits organismes se développant dans les eaux de surface sur des substrats comme des cailloux. Il représente un compartiment biologique d’intérêt, car il est omniprésent et répond rapidement aux fluctuations dans la composition chimique de leur milieu. Parmi les composés pouvant être introduits dans les eaux réceptrices des effluents miniers, nous nous attarderons aux nitrates, au cuivre, au nickel et au zinc.

Objectifs

L’objectif général de ce projet est de pouvoir utiliser les biofilms pour mieux suivre les changements dans les milieux récepteurs des effluents miniers suite à l’introduction d’un nouveau système de traitement des eaux de procédés.

Les objectifs spécifiques prennent la forme de trois volets de recherche:

  1. Mettre au point des outils de suivi des impacts du nitrate sur les biofilms;
  2. Identifier de nouveaux indicateurs d’effets du cuivre chez les organismes présents dans les biofilms et;
  3. Développer un modèle prédictif de l’accumulation des métaux (Cu, Ni et Zn) dans les biofilms en fonction de la physico-chimie du milieu récepteur.

Résultats attendus et retombées escomptées

En collaboration avec COREM et le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ), ce projet contribuera à la formation d’une relève pour le développement durable de l’industrie minière et à améliorer l’évaluation des impacts de l’exploitation minière et des bénéfices des traitements des eaux novateurs développés par COREM.

2. Équipe de recherche

Équipe de recherche

NOM, PRÉNOM
INSTITUTION
NOM, PRÉNOM

Fortin, Claude

INSTITUTION

Institut national de la recherche scientifique [INRS]

NOM, PRÉNOM

Lavoie, Isabelle

INSTITUTION

Institut national de la recherche scientifique [INRS]

NOM, PRÉNOM

Comte, Jérôme

INSTITUTION

Institut national de la recherche scientifique [INRS]

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans et le montant total octroyé est de 300 000 $.