Responsable : 
Isabelle Plante

Établissement : 
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Année de concours : 
2018-2019

Partenariat

Ministère de l'Éducation | Ministère de l'Enseignement supérieur

Action concertée : Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES)

Table des matières

  1. Résumé du projet

1. Résumé du projet

La réussite scolaire en mathématiques et en sciences au secondaire prédit une panoplie de retombées positives à l’âge adulte, incluant l’obtention d’un diplôme universitaire – tous domaines confondus, la qualité de l’emploi exercé, et l’adoption d’un mode de vie sain. En contexte scolaire québécois, la réussite des séquences enrichies en mathématiques et en sciences en 4e et en 5e secondaire ouvre également la porte aux carrières liées aux sciences, technologies, génie et mathématiques (STGM), qui mènent à plusieurs emplois stimulants dont les conditions salariales sont attrayantes. Qui plus est, au Québec, les besoins de main-d’œuvre qualifiée pour l’exercice de métiers liés aux STGM demeurent importants, comme le révèle la liste des 54 métiers les plus en demande, émise par le Gouvernement du Québec en 2018. Pourtant, même après avoir complété un parcours orienté vers les mathématiques et les sciences au secondaire, de nombreux élèves ne poursuivent pas leur cheminement scolaire dans ces disciplines au collégial, ce qui les empêche d’accéder à une profession liée aux STGM et ainsi de faire profiter la société de ressources humaines compétentes dans ces domaines. Comment expliquer ce phénomène?

Pour répondre à cette question importante, l’étude examinera comment les attitudes et les types d’engagement parentaux contribuent à moduler la motivation, l’anxiété de performance et la réussite scolaire ainsi que les aspirations professionnelles, selon le genre de l’élève. De plus, dans une visée exploratoire, la perception des parents quant aux obstacles et facilitateurs de l’engagement parental optimal dans le suivi scolaire sera documentée Pour ce faire, une recherche longitudinale quantitative sera menée, incluant environ 500 garçons et 500 filles, ainsi qu’un de leurs parents (n=1000). Une enquête par questionnaires évaluera, chez les parents, les pratiques parentales de suivi scolaire et, chez les élèves, des indicateurs positifs (motivation) et négatifs (anxiété de performance) du cheminement scolaire ainsi que leurs aspirations professionnelles. Les écoles participantes nous transmettront le rendement scolaire issu du bulletin des élèves en mathématiques et en sciences. Des modèles de pistes seront menés pour évaluer la force des liens entre les variables étudiées chez les parents et leur enfant et des comparaisons multigroupes évalueront les différences de genre. Des analyses chi-carré détermineront quels obstacles et facilitateurs sont les plus souvent évoqués pour expliquer l’investissement des parents dans le suivi scolaire de leur enfant.

Les résultats du projet répondront à la volonté du MEES de valoriser l’engagement parental et de favoriser une meilleure collaboration école-famille pour favoriser la persévérance et réussite scolaire des élèves. En plus d’orienter le développement de mesures mieux ciblées pour favoriser un suivi parental de qualité, les résultats de l’étude pourront aussi bonifier certaines ressources déjà implantées et connues des parents, comme Alloprof–parents. Ultimement, le présent projet contribuera à l’atteinte d’un objectif social à plus long terme visant à réduire les inégalités dans les pratiques de soutien parental dont bénéficient les élèves pour que davantage d’élèves—compétents en mathématiques et en sciences, et intéressés par des carrières liées aux STGM—puissent profiter d’un soutien parental optimal pour atteindre leurs buts.

COCHERCHEURS
NOMPRÉNOMÉTABLISSEMENTDÉPARTEMENTSTATUT EN RECHERCHE
DubeauAnnieUniversité du Québec à Montréal [UQAM]Éducation et formation spécialiséesChercheur universitaire
RatelleCatherineUniversité LavalDépartement des fondements et pratiques en éducationChercheur universitaire
Véronneau-McArdleMarie-HélèneUniversité du Québec à Montréal [UQAM]PsychologieChercheur universitaire

Appel de propositions

Pour consulter l’appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet

Le projet de recherche est d’une durée de 3 ans et le rapport final est attendu pour le 31 décembre 2021.