Responsable : 
Vincent Cloutier

Établissement : 
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

Année de concours : 
2019-2020

Partenariat

Ministère de l'Énergie et Ressources naturelles

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier – II

1. Résumé du projet

Le développement minier durable comporte de nombreux défis quant à la minimisation des impacts sur la qualité des ressources en eau. En périphérie des communautés, l’enjeu s’avère critique pour la protection des captages d’eau de surface et souterraine destinés à l’approvisionnement en eau potable. Lorsque les mines sont développées loin des secteurs habités, l’enjeu s’avère prioritaire pour la
minimisation des impacts sur les écosystèmes.

Objectif

L’objectif général de cette programmation de recherche est de développer et d’optimiser des approches destinées à la mesure des flux diffus de substances dissoutes en contexte minier.

Les objectifs spécifiques (OS) sont d’optimiser des méthodes géophysiques pour l’estimation de la teneur en eau et de la conductivité hydraulique des rejets miniers et des digues (OS1), de délimiter les zones d’infiltration et d’exfiltration au niveau des rejets miniers et des digues par télédétection optique et thermique par drone (OS2) et d’optimiser les approches de calibration des modèles visant à simuler le transport de masse dissoute par approche de modélisation hydrogéochimique et de traçage isotopique (OS3).

Résultats attendus et retombées escomptées

Les résultats attendus incluent, avec l’utilisation conjointe des données isotopiques et géochimiques de l’OS3 avec les données issues des OS1 et OS2, la réalisation d’un modèle en 2D simulant l’écoulement de l’eau, le transport en phase dissoute et les flux de chaleur. Les coupes ainsi modélisées serviront à estimer les flux diffus de substances dissoutes transitant en sous-surface, en différents points du site minier des zones d’infiltration jusqu’aux zones d’exfiltration. Les résultats seront publiés dans des revues scientifiques et présentés à des événements régionaux et à des congrès nationaux et internationaux. Ce plan de diffusion assurera le transfert des connaissances aux utilisateurs potentiels (minières, ministères, consultants) et à la communauté scientifique.

Les retombées escomptées incluent le développement et l’optimisation d’approches novatrices (géophysique, télédétection, traçage isotopique et modélisation) en contexte minier. Ces approches, par opposition aux mesures traditionnelles, sont non invasives et donc facilement transposables à d’autres sites miniers. Les approches géophysiques et de télédétection développées pourraient s’avérer particulièrement utiles en contexte nordique, où les coûts relatifs à l’installation d’infrastructures de suivi peuvent devenir prohibitifs. Les approches développées seront largement applicables aux sites miniers abandonnés et pourraient constituer des outils essentiels à l’optimisation des approches de restauration, un enjeu critique au Québec. Une retombée importante est la formation d’étudiants et d’
étudiantes aux cycles supérieurs qui va contribuer à répondre aux besoins criants de main-d’œuvre spécialisée dans le domaine minier.

Les organismes participants sont:

  • L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), par son Groupe de recherche sur l’eau souterraine (GRES) et son Institut de recherche en mines et en environnement (IRME);
  • L’École de technologie supérieure (ÉTS);
  • L’Institut national de la recherche scientifique (INRS);
  • L’Université du Québec à Montréal (UQAM) et;
  • La Fonderie Horne, entreprise minière participante au projet et partenaire de la Chaire de recherche institutionnelle
    RÉGENÈRE.

L’Équipe UQAT-ÉTS-INRS-ETE-UQAM-Fonderie Horne vise le développement d’une approche novatrice pour identifier la provenance et quantifier les flux diffus de substances dissoutes, une innovation importante pour améliorer la gestion environnementale des sites miniers.

2. Équipe de recherche

Équipe de recherche

NOM, PRÉNOM
INSTITUTION
NOM, PRÉNOM

Cloutier, Vincent

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Bordeleau, Geneviève

INSTITUTION

Institut national de la recherche scientifique [INRS]

NOM, PRÉNOM

Darbyshire, Fiona

INSTITUTION

Université du Québec à Montréal [UQAM]

NOM, PRÉNOM

Rosa, Éric

INSTITUTION

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue [UQAT]

NOM, PRÉNOM

Baraër, Michel

INSTITUTION

École de technologie supérieure [ÉTS]

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans et le montant total octroyé est de 300 000 $.