Responsable : 
Sébastien Lord

Établissement : 
Université de Montréal

Année de concours : 
2020-2021

Action concertée – Programme de recherche sur les personnes aînées vivant des dynamiques de marginalisation et d’exclusion sociale

Volet – Projet de recherche

Partenaires :

  • Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH)
  • Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)
  • Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)
  • La Société d’habitation du Québec (SHQ)

1. Résumé du projet

Le vieillissement chez soi est une réalité que vivent les aînés dans la continuité et l’adaptation. Au Québec, plusieurs générations d’immigrants ont vieilli et participent à l’évolution de leurs quartiers. Peu de connaissances sont disponibles sur ces aînés devenus canadiens au fil des décennies. Quelles sont les dynamiques d’exclusion et de marginalisation auxquelles ces aînés sont ou ont pu être confrontés dans leurs parcours résidentiels ? Les facteurs et déterminants de l’exclusion sociale sont relativement bien documentés au Québec et ailleurs dans le monde, particulièrement au niveau des territoires et de la participation sociale. Les dynamiques de marginalisation et d’exclusion, en tant que processus, sont par contre plus difficiles à saisir. Elles sont l’objet de débats parce qu’elles sont évolutives et liées aux contextes du vieillissement.

Pour aborder les dynamiques d’exclusion des aînés immigrants, ce projet explore à la fois leur résilience individuelle et celle de leurs milieux de vie. Dans ce que définit Golant (2015) comme la « residential normalcy », un environnement résidentiel congruent qui répond aux besoins émotionnels et fonctionnels, le projet analysera à fois les difficultés d’inclusion et les possibilités d’innovation sociale et territoriale qu’amène cette diversité des aînés du Québec d’aujourd’hui. La recherche participe à consolider les connaissances sur l’exclusion et les besoins individuels et collectifs des personnes vieillissantes et âgées d’origines variées. Elle met en exergue les obstacles que ces personnes surmontent au quotidien, tout comme ceux auxquels elles ont pu faire face dans leurs parcours résidentiels vers la vieillesse.

Le projet repère les facteurs qui favorisent ou limitent l’exclusion des aînés issus de l’immigration en dégageant des leviers concrets permettant de l’éviter et, de fait, d’agir contre d’éventuelles marginalisations. Le projet met de l’avant l’environnement urbain et les territoires de Montréal. Il ne se concentre pas sur un ou des groupes d’aînés particuliers, mais prend plutôt appui sur des milieux de vie représentatifs de la diversité urbaine. Le migrant ayant vieilli au Québec est ainsi considéré dans son milieu de vie et avec ceux qui le partagent, que ce soit des minorités ethnoculturelles ou des natifs du Québec de différentes générations. Les enjeux liés à l’exclusion sont analysés avec cette unité d’observation et de planification urbaine, soit le quartier comme milieu de vie, tout comme les perceptions des personnes et des lieux concernés.

La recherche procède en trois étapes avec :

  1. Des analyses sociodémographiques pour identifier des secteurs urbains marqués par des dynamiques migratoires et de vieillissement au sein de la région de Montréal ;
  2. Une caractérisation de quartiers ciblés au sein de ces secteurs métropolitains et une mise en perspective des dynamiques urbaines supportant l’inclusion ou l’exclusion des aînés immigrants ;
  3. Des observations à l’épreuve de groupes de discussion et d’ateliers d’idéation avec des acteurs du milieu pour identifier des lieux et activités susceptibles de devenir des nœuds de participation et des espaces de cohabitation.

Ces trois étapes mèneront à différents types de transferts de connaissances vers la prise de décision, le projet d’aménagement urbain et les politiques urbaines.

2. Cochercheurs et collaborateurs

Cochercheurs

Nom, Prénom

Joy, Meghan

Institution

Université Concordia

Département

Sciences politiques

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom

Levasseur, Mélanie

Institution

Université de Sherbrooke

Département

École de réadaptation

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom

Lord, Sébastien

Institution

Université de Montréal

Département

École d’urbanisme et d’architecture de paysage

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Nom, Prénom

Negron Poblete, Paula

Institution

Université de Montréal

Département

École d’urbanisme et d’architecture de paysage

Statut en Recherche

Chercheur ou chercheuse universitaire

Aucun collaborateur

3. Appel de propositions

Le projet est d’une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 190 437 $ et le rapport de recherche est attendu pour le 15 février 2024.