Le passage de l’adolescence à l’âge adulte comporte de nombreux défis qui sont davantage marqués pour les adolescents handicapés ou ayant des besoins particuliers.

C’est pourquoi un accompagnement individualisé, planifié et soutenu, connu sous le nom de TÉVA (acronyme de transition de l’école à la vie active/adulte), est recommandé pour ces jeunes dans la réalisation de leur projet de vie. Depuis plus de vingt ans, les écoles du Québec et leurs partenaires déploient des pratiques TÉVA. À la lumière des données probantes les plus récentes, notre étude a examiné en profondeur les pratiques prometteuses en place dans six écoles secondaires du Québec. Il en ressort que, si une équipe dédiée prend la TÉVA en main, un accompagnement de qualité peut être offert. Néanmoins, le défi demeure de s’assurer que tous puissent en bénéficier.

Le présent rapport coïncide avec celui du Vérificateur général du Québec à l’Assemblée nationale pour l’année 2020-2021, qui inclut une analyse de l’intégration et du maintien en emploi des jeunes personnes handicapées.

Nos résultats convergent pour souligner des discontinuités au niveau gouvernemental dans l’aménagement de la TÉVA. Notamment, l’absence d’un canal de communication efficace entre les instances ministérielles et les acteurs de terrain, soit les centres de services scolaires et les écoles, freine la mise en œuvre d’une TÉVA individualisée et contextualisée pour chaque jeune.

Enfin, le fait de planifier la TÉVA en fonction des meilleures connaissances disponibles en faciliterait la mise en œuvre pour tous les jeunes ayant des besoins particuliers au Québec. Un modèle fort pertinent à considérer est illustré ci-contre.

Chercheure principale
Chantal Desmarais, Université Laval

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : décembre 2020