Responsable : 
Philippe-Aubert Gauthier

Établissement : 
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Année de concours : 
2021-2022

Programme intersectoriel AUDACE

Concours 2021-2022

Philippe-Aubert Gauthier, Université du Québec à Montréal [UQAM], Responsable

Marie-Claude Jacques, Université de Sherbrooke, Cocandidate

Alain Berry, Université de Sherbrooke, Cochercheur

Baptiste Godrie, Université de Montréal, Cochercheur

Sylvain Grignon, Université de Sherbrooke, Cochercheur

Michael Lifshitz, Université McGill, Cochercheur

Jean-Sébastien Senécal, Université du Québec à Montréal [UQAM], Cochercheur

Kevin Whittingstall, Université de Sherbrooke, Cochercheur

Disciplines : Psychiatrie; Arts visuels et médiatiques

Objets : Santé mentale et société; Acoustique

Secteurs de la recherche : Sciences de la santé; Arts et lettres; Sciences humaines et sociales; Sciences naturelles et génie

Table des matières

  1. RÉSUMÉ DU PROJET

1. RÉSUMÉ DU PROJET

Les hallucinations auditives ou l’entente de voix (EV) ne sont pas exclusives à la schizophrénie et sont présentes dans la population générale saine (estimation à 10 %). Les modèles explicatifs scientifiques et les outils cliniques actuels donnent une mauvaise compréhension et une mauvaise prise en charge de l’EV. Les causes potentielles sont : l’incapacité des chercheurs à se plonger dans des expériences personnelles non vécues, la présence de facteurs de confusion (autres symptômes, médicaments, etc.) et les difficultés à capter l’EV pendant la neuroimagerie. Il est nécessaire de trouver de nouveaux modèles explicatifs pour mieux comprendre l’EV et améliorer la qualité des soins. Comment y parvenir tout en combinant empathie et méthode scientifique ? Nous croyons que les méthodes existantes sont insuffisantes pour aborder cette expérience vécue. Avec notre équipe aux expertises variées, nous fusionnerons psychiatrie, ingénierie, sociologie et création sonore pour répondre à cette limitation dans le cadre de cette recherche participative et inclusive.

Pour ce faire, nous proposons une nouvelle approche de modèle expérimental basée sur les sons binauraux de voix isolées enregistrées en 3D (3DV) qui peuvent être directement partagés et expérimentés par les chercheurs et les médecins, en utilisant des écouteurs spécifiques adaptés à la neuroimagerie. Ils vivront une expérience de l’EV vécue, incarnée et à la première personne, permettant une meilleure compréhension et une meilleure prise de conscience de l’impact fonctionnel des voix, ce qui conduira à de nouveaux modèles explicatifs de l’EV.

Projet en trois étapes : (1) créer des scénarios avec le Réseau des entendeurs de voix québécois (disposant d’un savoir expérientiel) ; (2) créer une simulation de voix externalisée avec la technologie du son binaural à adapter (3DV) ; (3) valider par des méthodes scientifiques (échelle d’auto-évaluation, électroencéphalogrammes, neuroimagerie, etc.) que les 3DV sont similaires à l’EV. L’EV induit une expérience sonore extériorisée, avec un fort sens de la réalité. La technologie du son binaural permet justement une impression sonore tridimensionnelle et externalisée par immersion.

Le projet est une collaboration entre les disciplines universitaires et la communauté : psychiatrie, ingénierie acoustique, neuroimagerie, création sonore et les personnes qui entendent des voix. Cette recherche participative rompt avec les conventions et avec la dichotomie habituelle entre les connaissances universitaires et communautaires. Les personnes qui entendent des voix et les chercheurs doivent travailler ensemble du début à la fin pour répondre aux exigences scientifiques dans une approche qui est continuellement validée par les deux parties. C’est là que réside le risque et l’originalité.

Ce projet aura des applications dans différents domaines. En psychiatrie, il conduira à une meilleure promotion et à une meilleure prévention en matière de santé mentale et de soins, grâce à l’amélioration active de l’empathie des psychiatres. En neuroimagerie, l’induction contrôlée d’une EV isolée permettra de visualiser en direct l’émergence des processus cérébraux correspondants. En acoustique, l’adaptation des technologies acoustiques pour aller au-delà de l’industriel afin d’atteindre la santé mentale est unique et inexplorée. La méthode participative et virtuelle visant l’alliance thérapeutique et empathique pourra aussi être exportée pour un plus grand impact sur la communauté, pour l’empathie.

Appel à propositions