Plusieurs recherches internationales montrent que les attitudes des enseignants à l’égard de l’éducation des élèves doués sont soit neutres, soit négatives et que peu de différenciations pédagogiques sont offertes pour répondre à leurs besoins éducatifs particuliers.

Au Québec, on connaît peu sur l’état de la question.

En vue de mieux comprendre comment l’inclusion scolaire des élèves doués est vécue au Québec et d’améliorer les pratiques éducatives auprès de ces élèves, ce projet de recherche-action a été réalisé en partenariat avec le Centre de services scolaires Marguerite-Bourgeoys. Il apparait que les attitudes des enseignants québécois à l’égard des élèves doués sont généralement positives, sauf en ce qui concerne l’accélération scolaire où les préjugés semblent plus tenaces.

Les résultats de la recherche fournissent des pistes pour la formation et l’accompagnement des enseignants.

Par ailleurs, les enseignants utilisent moins fréquemment les pratiques qui sont les plus appréciées par les élèves doués. Les résultats de la recherche fournissent des pistes pour la formation et l’accompagnement des enseignants en permettant de cibler les principales lacunes à combler et les préjugés et stéréotypes à aborder.

Cette recherche a également permis de peaufiner la démarche d’accompagnement offerte par la CSSMB aux équipes-écoles en ce qui a trait à l’inclusion scolaire des élèves doués et de développer des documents pour la soutenir et la systématiser, dont un cadre de référence, plus de 100 outils ainsi huit modules de formation en ligne accessibles gratuitement incluant des capsules vidéos d’experts ou de témoignages, des textes synthèses, des exercices, des questions de pratiques réflexives et des suggestions de ressources. Ces différentes productions pourront servir aux autres centres de services scolaires ou à toute autre personne intéressée à améliorer l’inclusion scolaire des élèves doués.

Chercheure principale
Line Massé, Université du Québec à Trois-Rivières

Résumé

Rapport de recherche

Annexes

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : novembre 2020